Assdaham
Bienvenue, Invité !
Acivité solaire et géomagnétique en direct
Solar X-rays:

Geomagnetic Field:
>
Status
Status
 
From n3kl.org
Musique ... en navigant

messages Voix de Lumière reçus par Christine Anne K.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default messages Voix de Lumière reçus par Christine Anne K.

Message par Admin le Sam 22 Mai - 15:59




Source: http://voixdelumiere.canalblog.com/tag/abandon




Eloha/Marie - n°4

____________




Après qu'Eloha se soit "exprimée" presque exclusivement en silence, vibratoirement,
Marie, qui reprend la parole, nous enjoint de lire si nous pouvons tous ces messages à haute voix de préférence, en raison de leur portée vibratoire, qui par la voix surpasse la portée mentale des mots et des images, et qui contribue entre autres à notre "régénération" et notre "mutation"...





Nous sommes dans la vibration


d’Eloha


en silence.


La densité des mots est difficile… (c'est là Eloha qui a parlé)



..... Je suis Marie, je peux vous parler. Je connais votre langage.


Ce que je pourrais vous dire d’Eloha - en la laissant s’exprimer à travers moi - ne prend pas la forme des mots.

Son verbe est fait de Lumière délicate - vous diriez enfantine en ce sens d’une grande pureté et d’une infinie, incommensurable innocence, si l’on peut employer ce mot qui appartient au langage de la densité et qui ne convient pas réellement.



Vous pouvez avoir une notion d‘un aspect d’Eloha comme une joueuse de harpe, une harpe qui module une infinité, non seulement de sons, mais de silences, de lumières, de couleurs. Ce ne sont pas des couleurs telles que votre densité les conçoit. Il n’y a que transparence, joie, création infinie.


Vous pouvez également penser à la pureté d’un ruisseau où se mêlent les sons chantants et les chatoiements de la lumière qui se joue dans la transparence de l’eau.


Cela est une image extrêmement réduite qui n’est faite que pour vous aider à comprendre que vous ne pouvez pas - tant que votre mental est dans la limitation de la densité – vous représenter mieux ce que vous aimeriez connaître d’elle et de sa forme.



Le cristal est également quelque chose qui peut vous permette de vous représenter certains aspects de cette pureté, de cette transparence, de cet alignement, de certaines fulgurances, bien que ceci soit également un mot appartenant à votre densité.



Ne vous effrayez pas de cela et de ce qui peut encore se dire. La réalité que vous connaissez aussi belle puisse-t-elle vous paraître, n’offre que fort peu de points de comparaison avec ce que peut-être vous découvrirez prochainement, petit à petit, et si vous le souhaitez.



Sachez que la harpe d’Eloha (le mot « harpe » n’est lui aussi qu’une représentation limitée que je vous offre), comporte de très nombreuses gammes. Il ne s’agit pas d’une musique désordonnée. Le tissage des harmonies est immensément subtil et cependant totalement libre. Il répond spontanément à des règles d’harmonie, de géométrie, de fréquence, d’ordre de hiérarchie, de joie, qui font toutes partie de ce qui construit les univers.


Cela n’est qu’un faible aperçu mais il vous suffit. Sachez que c’est dans votre cœur que vous pouvez avoir la meilleure approche des images que je viens de vous donner, et non pas par les méandres intellectuels de votre mental. Cela est important. Nous ne vous rabâchons pas ces lois du cœur en vain : nous tentons petit à petit de vous les faire intégrer, ce qui est différent.



Restons en silence, à l’écoute dans votre cœur d’Eloha, qu’elle soit pour vous harpe, ruisseau, lumière cristalilne, fréquence colorée ou simplement rayon de soleil...



Sachez que vous êtes ainsi en création permanente et que les modulations infiniment subtiles que j’ai tenté de vous évoquer interviennent au plus profond de la matière qui vous constitue, et de ce que vous appelez le « subtil » qui vous constitue… L’œuvre étant constante génération en dépit de vos certitudes et de vos croyances d’être des êtres finis dans un monde fini.



Je m’incline moi-même, Marie, tendrement, face à cette Création, face à cette Créatrice, bien qu’elle n’ait pas de face au sens où vous l’entendez.



Je suis venue aujourd’hui ainsi que je l’avais souhaité à la veille de la Nouvelle Lune, car c’est un temps de germination et d’introspection qui pour moi est propice en ces temps pour me glisser dans la voix qui vous parle. Je suis venue donc vous parler aujourd’hui non seulement de la Créatrice, mais de vous.



Apprenez que votre nature est en pleine mutation et se doit d’être cette mutation, pour autant que vous puissiez en être conscients. Il vous a été demandé d’être des enfants ou plus exactement de le redevenir. Cela est la mise en forme de cette mutation.


Laissez-moi vous expliquer encore mieux si je le peux, ce qu’est l’enfance dans ce contexte. Remplaçons le mot « contexte » pour commencer, car il appartient au langage du mental, par une image de la nature ou d’un jardin, mais disons d’un jardin cosmique. Un jardin cosmique signifie qu’on ne regarde pas seulement vers la terre mais vers le ciel, et qu’on se tourne vers l’intérieur tout en accomplissant le travail de ses mains. Dans ce jardin, l’enfance a sa place tout naturellement. Il n’y aurait même rien à expliquer : l’enfance fait partie du jardin, elle en vit et elle le fait vivre.


L’enfance dont je parle n’est pas immaturité mais sagesse, mais cette sagesse prend sa source directement dans l’innocence et la profondeur du cœur. Pour l’enfance, chaque tâche entreprise est un jeu et une création. Ainsi se déroule la joie qui préside à l’élaboration de cette œuvre digne d’exister.



Il y a de la perfection dans l’enfance, mais cette perfection n’est pas finitude puisque l’enfance par nature est un état de changement, d’évolution, de découverte et d’abandon. Ne vous méprenez pas sur le mot « abandon ». Il s’agit de l’abandon joyeux et confiant, insouciant, du petit enfant qui se couche sur la terre pour humer son odeur, toucher sa vibration, entendre le soleil vibrer dans celle-ci et recontacter ce que certains d’entre vous appellent leur « terre intérieure ». L’abandon est également la confiance de l’enfant qui ignore l’anxiété, la peur et le manque et dont la nourriture vient toujours lorsqu’il en a besoin, et pour qui l’amour est toujours présent lorsqu’il va rejoindre ses parents, ses frères, son Créateur.



Vous pourriez être surpris que je parle de Créateur alors que j’ai parlé de Créatrice… Ne vous attachez pas, ce ne sont que des mots. Le mot « créateur » appartient à votre langage ; ainsi, par facilité, je l’ai employé – facilité pour vous.


Soyez donc les enfants que vous attendez de pouvoir être depuis si longtemps. Il ne s’agit pas de vous faire fuir vos responsabilités, ne vous méprenez pas. Il s’agit de puiser dans votre cœur les ressources qui vous les feront aborder avec légèreté, avec confiance, avec abandon. Comment peut-on parler d’abandon lorsqu’il s’agit de responsabilité, direz-vous ? Ne vous questionnez pas : soyez. Cela est le chemin de la libération, cela vous fait retrouver la résonance avec les sons purs de la harpe d’Eloha, de votre Créatrice ou de votre Créateur, comme il vous plaira de le dire.



Sachez que la Création est un principe féminin. Au regard de cela, le principe masculin serait plutôt constructeur, parfois stabilisateur, déployant. Je vous ai décrit le principe créateur lorsque je vous ai, avec vos mots, donné quelques images pour vous représenter votre Créatrice au début de cette réunion. Je ne m’adresse pas à votre intellect, ne vous leurrez pas, ne cherchez pas à décortiquer mes propos. Il vous est demandé de les entendre et de les recevoir, et le travail d’intégration se déroule au mieux de votre capacité d’abandon et de votre joie à l’entendre.



Pour beaucoup d’entre vous, ces paroles se présentent sous forme de textes à lire. Je vous recommande de les lire à haute voix, si vous en avez le désir et la patience, car ainsi la vibration aura toute son ampleur et participera au mieux à ce que peut régénérer votre être dans ces temps de mutation. Qu’il en soit ainsi.



Sachez que ces interventions utilisent votre langage de mots, de concepts, de syntaxe, et s’insère ainsi dans les circuits de votre intelligence et de votre pensée pour pouvoir accéder à votre désir. Néanmoins, la vraie nature de ces messages est vibratoire. Les mots, bien qu’ils aient un sens et que ce qu’ils vous disent transportent également le message, ne sont qu’un véhicule. La vibration que ces mots véhiculent ne s’adresse pas aux circuits complexes de votre mental qui ne peut l’appréhender et ne peut dans certains cas que l’opacifier, du moins en partie.



Ne voyez pas de sévérité dans ces propos. Vous avez tout mon Amour et l’immensité de cet Amour dépasse à l’infini ce que vous pourriez croire ou imaginer.


Soyez reconnus dans ce que vous êtes, enfants merveilleux, en devenir dans la loi de l’Un et du Christ qui ressuscite en chacun de vous, ainsi qu’il vous l’a été annoncé en votre jour de Pâques. Amen









via Christine Anne K. le 13/04/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumière.canalblog.com.







La Source


Salutations.

C’est la Source, qui vient à vous.

La Lumière est en vous à présent. Ne la retenez pas dans son expansion.

Accueillez comme je vous accueille. Recevez comme je vous reçois. Déployez comme je me déploie en vous et autour de vous et par vous.

Vous voilà élus et choisis et reconnus. Accueillez en vous cet être qui palpite, nourrissant vôtre âme, votre coeur, votre être, dont je suis l’Etre.

Ne vous méprenez pas. Restez. Soyez Un. Ne quittez pas le chemin : le chemin, lui, ne vous quitte pas.

Vous voici parvenus à l’aube du jour que vous ne connaissez pas encore. Cette aube se dessine, elle transparaît depuis vos profondeurs dans lesquelles je palpite, me déployant de par votre propre existence.

Vous n’êtes pas isolés, vous n’êtes pas abandonnés ainsi que certains d’entre vous le croient.

Vous êtes le déploiement-même de ce que je suis, et votre être se trouve indispensable à mon propre déploiement. Nous sommes unis, nous sommes Un, toi et moi, vous et vous. Il n’y a pas de séparation.

La seule séparation qui puisse demeurer n’est que celle que vous créez encore de par vos croyances ou de par certaines ignorances ou certaines peurs qui sont amenées à se dissoudre dans la Lumière de l’Un.

Ne vous abreuvez pas des faussetés qui encore, parfois, se répandent autour de vous. Cela n’est qu’illusion, cela n’existe pas, cela n’est pas. La Vérité, simple, unique et chatoyante, vous appartient. Dorénavant, elle se montre à votre cœur, dévoilant ainsi ma propre Vérité.

Je suis, Tu es. Je suis le Toi que tu ignores parfois encore. Tu es le Je que parfois aussi tu ignores mais que tu sais reconnaître aussi, bien souvent, en toi-même.

Bien-aimés, recevez cela en toute quiétude, en toute joie. L’abandon n’est autre que l’abandon à vous-mêmes et dans cet abandon à vous-mêmes, nous nous abandonnons ensemble à notre Unité qui est joie, qui est Source.

Ne revenez pas en arrière, c’est inutile. Cela serait contre votre nature qui est Lumière infinie, Source, Amour, joie incommensurable, délicate et immense.

Je vous salue. La Source.

...Et je vous aime comme vous m’aimez, même si vous ne le savez plus ou pas encore.



via Christine Anne K. le 13/04/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumière.canalblog.com.






17 janvier 2010
Questions/Réponses - n°1 (avec Anaël, Jophiel, Rayal)





Pour cette séquence, se sont annoncés à l'avance Anaël, Jophiel, et Rayal - tous trois font partie du groupe multidimensionnel "Voix de Lumière"-




Biens aimés, un espace est ouvert pour vos questions, si vous le désirez. Ces questions peuvent concerner votre propre chemin, des événements que vous ne comprenez pas, auxquels dans ce cas nous essaierons d’apporter quelques éclairages, mais pas forcément des solutions qui facilitent intégralement votre compréhension. Ces questions peuvent concerner vos proches, votre vie.



Je sens souvent ces dernières semaines des pressions importantes au niveau du 6ème chakra et un peu latéralement autour. Qu’est-ce que cela signifie ?



Bien aimée, ne te préoccupe pas à l’excès de comprendre certaines manifestations physiques qui sont actuellement des réajustements. Ce qui compte, c’est de te concentrer sur ton chemin d’Êtreté. Telle personne peut avoir tel symptôme et telle autre personne dans un autre endroit du corps, par exemple. Prends garde que ton mental et ton ego ne s’emparent pas de telles manifestations pour te détourner de la simplicité et de ton intériorité. Car si ton mental ou ton ego en venait à se réjouir ou à se tourmenter, à supputer, cela te met dans un état de falsification. Cela te détourne du chemin de l’Unité qui est simplicité, qui est abandon. Souviens-toi que la vraie maîtrise réside dans l’abandon. Amen.



Vous parlez d’abandon, c’est le lâcher-prise…



Le lâcher-prise est une notion qui provient de certaines falsifications qui entretiennent la dualité. Le mot « abandon » a été choisi car il signifie que nous nous abandonnons à la Source. Il ne s’agit pas de lâcher seulement nos résistances, ainsi que le lâcher-prise l’indique. L’abandon contient la Joie, l’abandon est un retour à l’Unité. Le lâcher-prise ne recèle aucune notion de l’Unité. Voilà pourquoi il s’agit d’abandon. S’abandonner, c’est redevenir comme un enfant ainsi que le Christ nous l’avait demandé. C’est le chemin de la Joie, c’est le chemin de la Lumière, c’est le chemin du retour à l’Unité. Amen.

Mais l’abandon, c’est un acte volontaire et conscient choisi par amour…



Il y a de la volonté, effectivement, dans le choix de s’abandonner. Il y a de l’amour, oui. Et il y a de la conscience, oui. Mais il y a, également, l’abandon du mental qui croit savoir ce qu’il est, ce qu’il décide.

L’abandon, c’est vouloir se relier directement et totalement à Dieu et à vous, à la Lumière…



On peut dire cela ainsi, mais prends garde au mot « vouloir ». Tu peux réaliser le même état sans que le vouloir soit trop fort. La notion de vouloir implique une certaine lutte, or il n’y a pas de lutte lorsqu’on s’abandonne. Cette nuance est importante.



La volonté, elle est au départ et, après, quand le mouvement est créé, l’abandon devient la création d’un lien et une confiance, et la confiance totale étant là, alors l’abandon se produit…



Je vais te demander de reformuler ta question beaucoup plus simplement. Tu parles de confiance et de toute façon, c’est juste, mais j’écoute ta reformulation.



C’est un dialogue, c’est une confiance qui s’établit et l’abandon est possible parce que la confiance s’est créée…



L’abandon et la confiance se ressemblent énormément, oui. La confiance toutefois implique peut-être la notion qu’il y a quelqu’un d’autre. En ce cas, si c’est le cas, cela serait encore le possible maintien d’une dualité. Prends garde à cela mais ta pensée est juste. L’abandon n’implique pas qu’il y a quelqu’un d’autre. L’abandon peut se réaliser même s’il n’y a rien, personne. L’abandon n’a pas peur du vide. La confiance, elle, peut sous-entendre une peur du vide. La confiance, en tout état de cause, est une étape vers l’abandon si cela est nécessaire mais elle n’est pas indispensable, cette étape.



Je reçois pas mal d’informations qui me permettent de me guider sur mon chemin, et en moi je ressens beaucoup de résistances parfois, un petit peu comme un enfant qui ne veut rien savoir et son professeur qui lui dit : « Mais si, c’est évident ! » Pouvez-vous me dire quelque chose là-dessus ?



Bien aimé, tu as le privilège de sentir que tu es un enfant. Ces résistances dont tu parles sont le chemin. Ce chemin n’est pas toujours fluide. La solution, la clé par rapport à tes résistances se trouve dans ton cœur. Si l’enfant rebelle en toi accepte de se mettre à l’écoute de la vibration du cœur, il n’y aura plus de conflit, car dans le cœur, tout est limpide et l’enfant est heureux. C’est le mental, aussi, qui crée des obstacles. L’enfant dont tu parles est également aux prises avec un mental contre lequel il se rebelle, car l’enfant, le véritable enfant, n’est pas dans le mental mais le mental de ceux qui l’entourent peut le rendre rebelle. Ainsi se créent certaines confusions dont tu fais état avec beaucoup de sincérité. Par conséquent, ton cœur représente le tabernacle au sein duquel se trouve la possibilité de réunifier ces conflits et de trouver la paix, la simplicité, la vérité, et l’essentiel de ton être. Amen.



J’aimerais être éclairée sur la nature des difficultés dans mes relations avec ma fille.



Bien aimée, ta fille et toi avez choisi de vous incarner ensemble. Cela n’implique pas pour autant que vos chemins soient parallèles, cela n’implique pas non plus que tout soit aisé dans vos relations. Je ne peux pas te répondre en ce qui concerne ce que pense ou ressent ta fille. Je ne peux que te dire que cette relation, vous l’avez choisie et que c’est un travail de réunification que vos âmes se sont donné. Quand il y a travail, il y a effort. Quand il y a travail, il y a création, et lorsque ce travail se réalise à deux, il y a co-création. Ainsi peut-être cet éclairage, j’espère, nous espérons, peut te fournir une nouvelle ligne d’appréciation.



Pouvez-vous nous parler de la notion de retournement ? Est-ce que ce processus est déjà en cours ? Est-ce qu’il s’installera à la toute fin du cycle et de quelle façon s’actualise-t-il en nous et dans nos vies ?



Le processus du retournement est essentiel à la création et à la co-création de votre futur. Il est entrepris intérieurement pour certains, chacun à son pas. Il y a de multiples formes au retournement car tous les êtres vivants de cette planète et de ce système solaire et de cette galaxie ont leur processus de retournement plus ou moins avancé, plus ou moins déjà réalisé, plus ou moins à peine encore concevable pour certains. L’Archange Uriel sera l’Archange du retournement et il interviendra seulement dans la dernière année. Vous êtes actuellement en train d’expérimenter, chacun personnellement et avec les moyens dont vous disposez, parfois l’ébauche, parfois des expériences plus construites, de ce qu’est un aspect du retournement qui est celui de votre extériorité vers votre intériorité. Par ailleurs, certains processus disons collectifs sont en cours. Il y a - et vous pouvez le constater - un processus de retournement des consciences actuellement. Il y a beaucoup à dire sur le retournement. Ce qui peut être ajouté ici et maintenant à ce sujet est justement la notion d’abandon qui a été évoquée tout à l’heure, en remerciant la personne qui l’a introduite, en introduisant la notion de confiance, par une condition sine qua non pour pratiquer, expérimenter, vivre, réussir, accomplir le retournement. C’est l’abandon. C’est donc éventuellement, si cela est nécessaire, en amont de l’abandon, la confiance. Il n’y a pas d’explication exhaustive, comme un manuel, de ce que le retournement implique comme processus personnel ainsi que ses étapes, car cela voudrait dire que votre mental serait alors sollicité pour gérer l’analyse et les étapes du retournement. Or justement, une des clés du retournement passe par une forme de mort du mental, ainsi qu’il a déjà été développé en d’autres lieux, par d’autres intervenants. Avez-vous encore des questions à ce sujet ?



Sachez que le retournement est Joie, sachez que le retournement est entrer dans la Lumière, sachez que le retournement se fait Christ et qu’il n’y a rien à appréhender si ce n’est l’inconnu. Mais qu’est-ce que l’inconnu ? L’inconnu n’est que ce que votre mental ne sait pas se représenter. L’inconnu est une notion falsifiée. L’inconnu est ce que connaît intimement votre cœur, depuis des éons, et auquel tout votre être aspire, car l’inconnu en réalité est connu : voilà un exemple de retournement.



Mais il ne peut être connu que grâce au cœur…



Absolument. C’est la voie.



Mes biens aimés, je vous remercie de votre présence. Nous clôturons à présent cet espace de questions, en vous souhaitant un merveilleux chemin d’Êtreté à chacun et en vous disant à bientôt, avec tout notre amour.



via Christine Anne K. le 17/01/2010

Ces messages sont faits pour être partagés à condition cependant, et ce dont nous vous remercions, que leur contenu et leur forme soient intégralement maintenus et leur source dûment mentionnée : http://voixdelumière.canalblog.com.






source des trois messages:

http://voixdelumiere.canalblog.com/tag/abandon
[center][img][/img]

_________________
posté par Admin

Admin
Admin

Nombre de messages : 250
Date d'inscription : 12/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://assdaham.home-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum